Clic

Ce texte est paru dans le n° 263 de la revue Marginales, intitulé « L’internetionale », paru à l’automne 2006.

En un clic, accédez au paradis terrestre.

Clic – promesses d’îles lointaines, où chuchoteront les alizés, où les doigts de pied en éventail vous vous laisserez caresser par les palmes de corps pleins, lascifs, sur le bord d’une eau azure ; vous serez le héros du cliché, la déesse en papier glacé.

Clic – engin motorisé, sportif, confortable : décollage assuré, assurances comprises, virilité renforcée et crédibilité affirmée ; vous maîtriserez le virage, vous posséderez l’asphalte… Clic plus vite que votre ombre, loin devant la poussière et les aspérités du chemin.

Clic – temples hindous, merveilles du monde, jungles profondes – sur écran 21 pouces.

Clic – vous accédez à la treizième dimension, vous surfez sur les tendances, vous vous rassasiez les neurones.

Clic – vous achetez une étoile.

Clic – soutien-gorge, horoscope, livre du mois, emprunt facile, ouvre-bouteille, antibiotiques, recette de la tarte au citron, vers solitaire, phénoménologues de la dernière vague, surf au Cap Vert, bar à vin, bouddhisme en cinq leçons, H5N1, fitness centre, jazz électro, un million de conseils pour réussir votre vie sexuelle.

Clic – la panne.

Clic, clac, cloc : la chance vous sourit, vous êtes l’heureux gagnant d’un concours international ; en l’espace de vingt-cinq secondes – le temps qu’il faut à une paupière de battre… combien de fois ? – un million deux cent mille personnes pourront voir votre portrait animé, retoucher votre corps idéal, lire dans vos pensées intersidérales, commenter vos sentences sécularisées, s’adresser par pseudo interposé à votre énième identité, vous faire l’amour par stimulations artificielles ; en trois battements d’ailes, des millions d’autres êtres humains à vous reliés éjaculeront, tousseront, pleureront, tueront, mendieront, riront, achèteront, choisiront, vivront clic… clic… clic…

Clic – vous écrivez à un Chinois sur un milliard le temps qu’il fait, le sens de la vie ; vous lisez ses états d’âme, partagez ses délires ; vous vous sentez si proches.

Clic – on déconnecte votre grand-mère.

Clic – vous comptez un nouvel ami.

Clic – un téléphone portable, un satellite, une navette spatiale, bientôt la lune n’aura plus de secret et les fées seront mortes pour toujours.

Clic – vous éteignez une galaxie.

Clic – vous faites un enfant à une Américaine maniaco-dépressive parlant le bulgare et peut-être virtuelle mais sûrement très belle.

Clic – vous sauvez un poulet grippé et vous le disséquez de votre souris délicate.

Clic clac choc : un enfant malade, une chaîne de l’amitié mondiale, des millions de personnes séropositives, un zoophile sponsorisé, une greffe retransmise, un miracle en direct, un bébé sodomisé, une guerre des étoiles, une star mise à nu, une lettre volée, la terre vue du ciel, un aveu consommé, une mise à mort filmée, l’intimité d’un voisin, un élan de solidarité, du plaisir à vendre, une messagerie saturée, une femme violentée, l’extinction du poisson clown, un soldat torturé, de la musique démocratique, un voile outrageux, la couche d’ozone, des croyances bafouées, un amour déguisé, des rencontres organisées, la guerre et la paix, les élections truquées, le charnier éventré, la vérité, rien que la vérité…

Clic – on vous appelle ailleurs. Clic – souriez, vous êtes filmé. Clic – choisissez la nouveauté. Clic – achetez c’est gagner. Clicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclicliclic…

Clic – plus vite que la lumière. Clic – plus rien ne vous arrête. Clic – vous êtes proche de la panne. Clic – englué dans la Toile. Clic – le voyant rouge clignote. Clic – ça ne sonne plus qu’occupé. Clic – le cœur ne répond plus. Clic – une dernière pour la route. Clic – le temps mort la ligne droite. Clic – la ligne plane l’envolée.

Cliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii – vous arrivez au paradis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s