Même à quarante-cinq

Elle m’a dit : j’aimerais bien essayer.

Le docteur a dit que c’était possible. On est allé à l’hôpital avec Pierre pour vérifier et, malgré mon problème à l’utérus il y a deux ans, ils ont dit que je pouvais encore avoir un enfant.

Ici l’âge n’est pas un problème. Même à quarante-cinq.

Ma mère me le demande tout le temps: « Je prendrai soin de toi. Fais-nous un deuxième bébé. Ton fils est un homme, maintenant. Il n’a plus besoin de toi. »

Je lui réponds : « Attention, je vais le faire et tu vas devoir obéir à tous mes caprices, ha ha! ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s