Do you feel the breeze (2) – Les grandes lignes

IMG_4271Dar es Salaam apparaît à première vue comme un amalgame indistinct, du point de vue architectural. Les tôles ondulées marquent le territoire d’un quadrillage incertain et bancal, le verre et l’acier s’érigent un peu partout, les quartiers résidentiels s’étendent rapidement, sans ordre apparent. Dans ce tissu chaotique, il semble souvent difficile de démêler des styles, des caractéristiques d’époques ou des tendances. Mais une trame s’y dessine pourtant en filigrane, qui retrace les grandes lignes de l’histoire de la ville.

Lorsque le sultan omanais Majid décide d’implanter sa base dans le village de pêcheur alors appelé Mzizima, le modèle architectural suivi est celui de Stone Town, à Zanzibar, d’où viennent la plupart des artisans employés dans cette entreprise. Les prémices de la ville de Dar es Salaam apparaissent en 1862. Le long du rivage, sont construits un palais, une mosquée, une résidence pour les hôtes de passage, un bureau de douanes et d’autres habitations.

Tout s’arrête à la mort de Majid, en 1870, mais le site attire à nouveau l’attention d’étrangers une vingtaine d’années plus tard. En 1887, la Compagnie allemande est-africaine y établit un comptoir qui devient son chef-lieu administratif et commercial en 1891. Les Allemands récupèrent la plupart des bâtiments de l’ancien sultan, dont le seul encore visible aujourd’hui est le old Boma, situé sur Sokoine Drive. Ils dessineront ce qui est encore aujourd’hui le plan général de la ville, marqué par une nette volonté de ségrégation raciale. A l’est, le long du front de mer, le quartier aéré des colons allemands s’étire vers le sud et la zone occupée anciennement par les bâtiments du sultan Majid, délimitée par Samora Avenue. Au nord de cette zone, se développe le quartier des commerçants asiatiques et arabes, Uhindini. A l’ouest, la zone industrielle et le port, à côté du quartier réservé aux Africains, Kariakoo.

Dar es Salaam The capital of German East Africa

 

Vue du ciel - DeS - cathedrale et environs
Vue aérienne de la cathédrale et des environs, en front de mer – circa 1960.

 

Vue du ciel - DeS
Le quartier populaire de Kariakoo vu du ciel – circa 1960.

Pour leurs bâtiments administratifs, les Allemands s’inspirent de l’architecture zanzibarite, tout en en s’appuyant sur des techniques importées d’Europe (voûtes en ciment, par exemple, et solives en acier, notamment utilisées pour le Tribunal des Magistrats, sur Kivukoni Front) et sur des éléments stylistiques bavarois, comme l’était à l’origine le toit penché de la Poste ou les balcons en bois du Tribunal.

 

 

General Post office Dar es Salaam

German East Afr - Commandant House - 1906 - Dobbertin
Dar es Salaam au temps des Allemands.
German East Afr - Hotel Kaiserhof - 1906 - Dobbertin
Kaiserhof – Dar es Salaam au temps des Allemands.
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s