Qui ?

Soline de Laveleye

For English, it is here,

pour une bio classique, c’est par là

IMG-20180506-WA0020

Où : ici et ailleurs – des racines en Belgique (la nationalité en creux), un amour particulier pour la Méditerranée (le berceau), des rencontres en Afrique de l’Est et en Inde (lieux de vie et de travail), une chaussure égarée en Asie du Sud-Est, une autre dans le désert mauritanien (des pérégrinations), des élans pour le reste du monde (rester vivant), une fascination pour le Moyen-Orient (un terreau?) et une maison (quelques saisons) à Jérusalem.

Quand : est née en 1980, a enjambé le passage au troisième millénaire et a probablement vécu d’autres vies (à moins qu’elle n’en mène de multiples ici même).

Comment :  manie les mots et les images avec bonheur et cherche à traduire dans un langage poétique, mais également visuel, sonore ou théâtral, les rencontres qu’elle fait avec le vivant.

Quoi :

  • Les phrases de la mâcheuse, Maelström, 2014 – contes, avec les dessins de D. Maes
  • Veejays à Kampala, Karoo, 2014 – reportage
  • La Grimeuse, M.E.O., 2013 – roman
  • La chambre, Tétras-Lyre, 2010 – poésie, avec les dessins de G. de Laveleye
  • Le lièvre de mars, Lansman, 2010 – théâtre – ouvrage collectif
  • Nouvelles parues dans la revue Marginales, 2006 – 2014
  • Liste complète des publications ici
  • etc.
  • etc.

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s